Retour en Corréze

Pour ne pas perdre les acquis de l’été et profitant du bon climat corrézien, j’ai repris les circuits dominicaux avec le club cyclo de Brive. C’est un ami qui m’a fait remarqué le franchissement d’un col, le col du Teillet (Alt. 307 m). Il se situe entre Bétaille et Puy d’Arnac. Sur la gauche, la vue sur Curemonte est formidable surtout, lorsqu’il y a une légère brume matinale au dessus du village.

Encore une petite moisson de cols

En Vercors :

L’office de tourisme Vercors Drôme propose 5 circuits pour les cyclos désirant découvrir le Massif du Vercors. J’ai réalisé 3 circuits, le 1er circuit de 36 km incluait 2 cols auxquels j’ai rajouté un troisième :

  • le Col de Proncel (1100 m d’altitude)
  • le Col de Saint Alexis (1222 m)
  • le Col de Rousset (1254 m)

P1020887      P1020883

Le 2ème circuit de 47 km, passait notamment par les lieux de la résistance (Nécropole et Musée de la Résistance) où je me suis arrêté quelques instants. Le circuit passait les cols suivants  :

  • Col de Carri (1202 m),
  • Col de la Chau (1337 m)
  • et le col de Proncel pour une seconde fois.

Enfin, le 3ème circuit, plus long (81 km) partait de la cour des fusillés de la Chapelle en Vercors et traversait plusieurs villes des « 4 montagnes ». Cette fois, c’est sous la pluie, que le parcours s’est achevé. Cette fois, un col a été traversé :

  • Le col de la Croix Perrin situé à 1220 m d’altitude

P1020906

 

 

 

 

 

Dans le Massif de la Grande Chartreuse :

Encore 2 belles ascensions pour terminer les vacances dans le Massif de la Grande Chartreuse entre Isère et Savoie :

La première s’intègre dans un circuit au départ du village d’Entremont le Vieux pour revenir par le village de Saint Pierre de Chartreuse en longeant la rivière « Guiers vif ». Ce circuit comprend plusieurs cols dont :

  • le col de la Cluse (1169 m) – % maximal : 11 %
  • le col des Egaux (958 m)
  • le col de Couz (624 m)
  • le Pas du Frou

Le deuxième circuit prévoyait les ascensions précédentes (la Cluse, les Egaux et le Couz), la descente sur Chambéry avant de  remonter par :

  • le Col du Granier (1134 m) – % moyen : 5,65 %, % maximal : 7,8 % et poursuivre par :
  • le Col du Cucheron (1139 m) – % moyen : 5,28 %, % maximal : 9 %.

IMG_20140810_115727  IMG_20140810_144707

La cyclo montagnarde du Massif Central

5 et 6 juillet 2014

A peine remis de mes émotions, me voici encore embarqué volontaire pour une cyclo montagnarde de deux jours dans le Massif Central. Des journées difficiles en perspective…

  • Col du Croizet 769 m
  • Col de Curebourse 994 m
  • Croix de Cheulles 919 m
  • Col du Pas de Peyrol 1588 m
  • Col de Néronne direct 1241 m
  • Col Saint-Georges 954 m
  • Col de Légal 1231 m
  • Col du Bruel 1020 m

Randonnée « Landes-Iraty »

21 et 22 juin 2014

Parcourir une randonnée de 151 km entre Pouillon et Cheraute, gravir 5 cols, tel était le menu du premier jour. Voici les 5 cols en question :

  • Chobatenia Lepoa, (alt. 164 m)
  • le col de Lohitzun,  (alt. 329 m)
  • Hameka-Co-Lepoa, (alt. 385 m)
  • Croix d’Aguerret, (alt. 487 m)
  • Col de Sustary, (alt. 444 m).

Pour le deuxième jour, le menu est encore plus copieux, dès le départ puisqu’il est prévu l’ascension de 6 cols :

  • Col d’Ibarburia, (alt. 966 m),
  • Col d’Inharpu (alt. 1029 m),
  • Ilhareko Lepoa (alt. 905 m.)
  • Bestako Lepoa (alt. 841 m.)
  • Col d’Haritxarte (alt. 735 m)
  • Col des Palombières (alt. 337 m.)

Le samedi la chaleur était torride et le lendemain, la montée du Col d’Ibarburia s’est faite dans un épais brouillard, au milieu des vaches, des moutons et des pottoks…

pouillon 2014 118

Une nouvelle année d’ascensions

L’année 2014 a plutôt mal démarré pour moi. Motivé comme à l’habitude pour débuter une saison avec le club du CRB, j’ai dû freiner mes ambitions suite à une malencontreuse chute qui m’a empêché toute pratique cycliste pendant 10 semaines pour remettre en état les quelques cotes cassées. Inutile de dire qu’au bout de 4 semaines, je me préparais déjà pour les ascensions à venir notamment au Pays Basque puis dans le Cantal.

Le col de la croix de la Serra – Alt. 1049 m

Dernier col jurassien avant la fin des vacances sur un parcours de plus de 80 km. Parti du camping sympathique de Champfromier, nous avons pris la direction de St Claude. Le col de la croix de la Serra se situait sur le chemin du retour vers Champfromier. Le paysage est merveilleux. Pour ceux qui auraient du temps, je conseille un arrêt au lac Genin pour la bronzette et la brasse.

IMG_2545

Le col de Joux Plane – Alt. 1691 m

A la sortie de Samoëns, la route commence à s’élever en lacets sur une douzaine de kilomètres avec une dénivellation moyenne de 10 à 11 %. Il est à peine 10 h 30 et le soleil est déjà brûlant. Peu d’endroits sont ombragés. Un cyclo savoyard me double. Il possède un beau vélo Look. Je le retrouverai plus tard à l’arrêt. Ce petit jeu se reproduira 5 fois jusqu’au sommet du col à 1691 m. Pourtant habitué, il avouera la difficulté à franchir ce col également redouté par Armstrong. La vue ne me paraît pas extraordinaire. Un petit lac et un rassemblement de Tractions Citroën attirent des touristes.P1020629

Les cols de la Savolière (Alt. 1415 m) et de la Ramaz (Alt. 1610 m)

Parti du camping municipal de Taninges, je me suis dirigé vers la vieille ville avant d’entamer la longue et difficile ascension du col de la Savolière (1415 m) puis du col de la Ramaz (1610 m), soit une distance de 16 km aller. Le dénivelé se situe entre 6 et 10 % sans beaucoup de replats pour se reposer. L’arrivée au col de la Ramaz offre un spectacle magnifique. On se trouve au centre d’un cirque avec la montagne autour de soi et une superbe vue du massif du Mont Blanc. La descente rapide s’est effectuée par Mieussy pour rejoindre la route d’Annemasse et revenir ainsi au point de départ.P1020614

Le col des Saisies – Alt. 1650 m

Parti de Beaufort de bon matin, je me suis dirigé vers le col des Saisies en passant par le village de Hauteluce soit 17,3 km d’ascension. Avant d’arriver au village, il ne faut pas oublier de bifurquer à gauche sur la départementale 218 B. J’ai croisé un couple de hollandais bien chargés, l’homme était en mauvaise condition, loin à l’arrière ?

Arrivé aux Saisies, le paysage est constitué d’une enfilade de chalets (magasins de souvenirs, de sport, agences immobilières et autres…). Bien entendu, les automobilistes sont nombreux.

Le retour est ultra rapide. Un petit arrêt s’impose à l’église St Jacques d’Hauteluce à la façade peinte.photo0033